image1 image1 image1

DYSFONCTIONNEMENTS INFORMATIQUES

Les élus CFE-CGC ont profité de la présence de la DSI lors de la dernière réunion du CCE pour alerter la Direction sur l’état du système informatique qui engendre le mécontentement des salariés.
Depuis de nombreuses années, le service apporté au réseau par la DSI ne cesse de se dégrader et ils n’entendent pas nos nombreuses alertes sur le sujet.

fotolia 102833576

 

La direction minimise systématiquement les dysfonctionnements et refuse de tenir compte des nombreuses critiques du réseau concernant notre système informatique qui « rame » de plus en plus, bug, complique constamment la vie des permanents et devient générateur de stress très important selon les jours.

Il est de notre responsabilité de vous dire que cette situation est devenue intolérable.

La direction n’a de cesse d’ajouter ou complexifier nos outils informatiques mais refuse d’investir préalablement dans des systèmes suffisamment puissants pour absorber tous les flux.

Ces applications qui, soit disant, permettent de gagner du temps et de la productivité ne cessent d’alourdir le travail des permanents mais la direction refuse de faire un audit sérieux de la situation pour investir massivement et à bon escient dans notre système informatique… malgré les millions du CICE perçus depuis plusieurs années maintenant !

Les salariés du réseau subissent cette situation et ils perdent désormais beaucoup de temps, sans compter le stress généré, l’insatisfaction des salariés intérimaires, des clients ainsi que la perte de confiance.

Les élus CFE-CGC sont persuadés que la direction générale sait parfaitement à quel point la vie quotidienne des permanents est de plus en plus compliquée du fait de tous ces problèmes informatiques.

Messieurs de la direction générale, vous n’avez de cesse de nous rappeler qu’il faut absolument gagner en productivité… quand daignerez-vous quantifier la perte de productivité et la perte de chiffres d’affaires liées à tous les nouveaux outils que vous déployez sans sécuriser les choses ?
En plus du stress important que cela occasionne, cela a un réel impact sur le volume de RN et sur les objectifs fixés aux salariés du réseau et entraine donc une perte réelle de la rémunération variable… Ce qui là encore est inacceptable.

La CFE-CGC en février 2016 a lancé une alerte DP concernant  la médiocrité du service informatique et le stress montant, une autre organisation a en juin fait de même sur un autre secteur, malgré cela rien ne change vous devenez le service le plus détesté de l’entreprise.

Parmi les points les plus importants qui dysfonctionnent :
- Sonate qui est censé accélérer la saisie des AT. La semaine dernière (Pour être précis, les 20/07, 21/07 et ce n’est qu’à 10h le 22/07 que le service a été à nouveau opérationnel) Sonate ne fonctionnait pas, impossible de saisir les AT. Sans parler de Net entreprise où l’auto formation est incomplète et ne permet pas de maîtriser le sujet. Sonate fonctionne tellement mal que vous avez été obligé de faire une information dans la communauté des managers avec des « astuces » pour contourner les bugs, un comble !

  • La récupération impossible des dossiers des candidats intérimaires ayant saisi de chez eux. Pour exemple, vendredi dernier à l’accueil d’une agence, une stagiaire appelait au secours la CA qui lui a fait recréer le dossier à une date antérieure… sans l’expérience, le salarié n’aurait pas pu prendre son poste ce lundi !
  • Les vendredis, jour de plus forte activité, continuent à être engorgés. Une salariée dit « c’est impossible de travailler correctement, impossible de mettre en poste pour lundi, je stresse ».
  • Nous ne vous parleront pas de PIXID vous devez déjà savoir que l’application ne fonctionne pas.

Nous avons bien noté que vous publiez dans la communauté des managers les nombreuses problématiques mais qui a le temps d’y aller, de plus les salariés à l’accueil n’y ont même pas accès.
Nous avons bien noté que lorsqu’il y a un souci national, vous mettez un message à l’accueil du helpdesk, sans délai de « réparation » mais en quoi cela aide le réseau ? Les salariés ne font plus remonter les dysfonctionnements ceux-ci sont tellement nombreux qu’ils ralentiraient encore le travail.
Pensez-vous que ce soit des conditions satisfaisantes à imposer aux salariés ?

Nous espérons grandement que votre plan de progrès DSI sera à la hauteur des problématiques et permettra de démontrer au réseau que vous êtes à son service, pour répondre à ses besoins, comme le réseau est au service des clients et des intérimaires.

 

Déclaration des élus CFE-CGC lue lors du CCE du 29 juillet dernier

Par cette déclaration, les élus CFE-CGC veulent réaffirmer leur soutien au Comité Central d’Entreprise au moment où quelques élus entendent remettre en cause son financement par les CE comme cela a toujours été le cas.

Les élus CFE-CGC s’inquiètent des conséquences d’une telle intention qui remettrait en cause l’existence même du CCE alors que ses budgets sont déjà en baisse et que la Direction refuse d’augmenter les dotations pour les activités sociales et culturelles des salariés.

Les élus CFE-CGC rappellent l’importance et le rôle fédérateur du CCE dont la vocation principale est de permettre à des salariés permanents et intérimaires issus de tous les établissements de se rencontrer dans des séjours ou des voyages organisés en complément des activités proposées par les CE.

Les CE et le CCE sont complémentaires et il serait irresponsable de vouloir les opposer pour satisfaire les ambitions régionales d’une minorité d’élus.

C’est pourquoi, la CFE-CGC réaffirme son attachement aux valeurs portées par le CCE et entend se battre pour assurer son avenir dans l’intérêt de tous les salariés.

 

Téléchargez le tract au format PDF

Enregistrer

2019  cfe-cgc Manpower   design by BIG MOUSTACHE