image1 image1 image1

819 SIEGES AUX PRUD'HOMMES POUR LA CFE-CGC

image001

819 sièges aux prud’hommes pour la CFE-CGC.

La Direction générale du Travail nous a transmis, en date du 18 juillet, une note de modification de la répartition des sièges dévolus aux conseillers prud’hommes pour la future mandature 2018/2022 (note faisant suite à la contestation lancée notamment par le collège patronal).

Cette nouvelle répartition, affinée, renforce la position de la CFE-CGC, avec 9 sièges supplémentaires.

Au final, la CFE-CCG se voit donc attribuer 819 sièges.

Elle représente à elle seule plus de 43% des sièges en encadrement, et conforte ainsi sa place de première organisation syndicale représentative de l’encadrement.

Si, dans ce nouvel arrêté, il faut noter de faibles variations négatives dans les sections Commerce et Industrie, c’est bien en Encadrement que le nombre de  sièges supplémentaires augmente le plus.

L’attribution de ces nouveaux sièges conforte le « bond » réalisé par la CFE-CGC : titulaire de 622 conseillers pour la mandature qui doit s’achever fin 2017, elle a progressé de 197 sièges de conseillers pour la mandature 2018/2022 (cf. promulgation de l’arrêté du 05 mai 2017).

Cette progression de près de 32% est bien la juste expression des excellents résultats obtenus notamment dans les entreprises, où la CFE-CGC est devenue première organisation syndicale, dans les TPE, et dans les chambres d’agriculture, et ce, malgré la limite due à sa catégorialité.

La CFE-CGC est forte d’un poids de 11,29%, soit 0,12% de plus que dans l’arrêté initial, dans le global du collège salarié.

Pierre Lichon
Secrétaire national du secteur Développement, Territoires et CPRIA

2017  cfe-cgc Manpower   design by BIG MOUSTACHE