image1 image1 image1

Quel cinéma ! Négociation Annuelle Obligatoire

CFECGC-NAO-mars2018-WEB-1

Mais quel pourrait être le titre de la NAO 2018 ? « Tout ça… pour ça » ? ou bien « L’Arnaque » ?
A vous de choisir à la lecture de ces quelques lignes.

1ère réunion, le 14 février, pas vraiment le début d’une « Love Story » entre la direction et les Organisations Syndicales. Notre DRH nous a récité sa sempiternelle litanie sur les résultats bons mais pas tant que cela de Manpower, bien moins bons que la profession en fait ; que nos concurrents directs avaient de meilleurs résultats, que nous avions fait des efforts de productivité mais qu’il fallait en faire de nouveau en 2018 afin d’atteindre nos objectifs de rentabilité. Il nous a expliqué que Manpower ne pouvait se satisfaire de 165 millions d’€uros de résultat… et à partir de là nous avions compris que l’on se dirigeait tout droit vers « Et pour quelques dollars de plus » plutôt que vers « La ruée vers l’or », et nous n’étions pas à l’Ouest... En tout cas pas loin.

 

 

fotolia 134454825

Je vous passe la déclinaison des différents tableaux de la NAO, et en viens directement aux demandes des OS et propositions de la direction. Pour cette 1ère séance, un coup de projecteur sur la CFE-CGC qui fut la seule à transmettre ses demandes avant la réunion. Quant à la direction, elle osa suggérer, que peut-être, une enveloppe de 1,2% de la masse salariale (augmentations individuelles et promotions incluses) serait envisageable. « On ne sait jamais sur un malentendu, il y aura peut-être moyen de conclure ».

2ème réunion, le 7 mars, nous pourrions hésiter entre « Alexandre le bienheureux » et « Un dimanche à la campagne », c’était cordial, pas très dynamique, mais toujours avec le sourire, parfois un peu crispé mais chacun a enfin commenté ses demandes, la direction a dit parfois NON, souvent POURQUOI PAS mais jamais OUI. Et alors que nous allions nous quitter, notre DRH, tel « Le Magicien d’OZ », nous sort de son chapeau une proposition croquignolesque. La possibilité de racheter jusqu’à 8 JRTT par salarié à condition que ce dernier s’engage à ne poser aucun jour sur son CET de l’année et que nous signons l’accord NAO avec une enveloppe de 1,2% tout compris. Belle proposition, mais nous demandions une prime CICE exceptionnelle de 2020 €uros pour que justement aucun salarié de Manpower n’ait besoin de monétiser ses CP ou RTT mis sur son CET…
Notre DRH a bien tenté de nous convaincre mais n’est pas « Mandrake » qui veut.

Fotolia 197923225 Subscription Monthly M


3ème et dernière réunion, le 21 mars, « La dernière séance » bien évidemment. Notre direction ouvre « Le Bal » en notant que seule la CFE-CGC a fait de nouvelles propositions, comme quoi la Négociation (NAO) n’est pas encore comprise par tous. Cependant, elle souligne que nos demandes sont encore 4 fois supérieures à ces propositions. Nous lui rappelons, que nous avons revu à la baisse nos demandes mais qu’elle n’a fait aucun effort à la hausse. Plus encore, que ce qu’elle nous propose signifie que les 3500 salariés permanents de Manpower France doivent se partager pour 1 AN, une enveloppe qui représente 2 MOIS de salaire de Jonas Prising... 45 minutes d’entracte, pas de bonbons ni d’esquimaux, mais le retour de notre direction qui dans sa grande bonté a de nouvelles propositions. Elle sort de l’enveloppe de 1,2% les promotions (à la demande argumentée de la délégation CFE CGC), elle accepte d’augmenter sa participation aux Tickets Restaurant de 9 centimes (soit 18,27€uros par an par salarié), si nous passons aux TR électroniques. Elle augmente les CESU à 400€uros et le plancher des salaires à 22500€uros brut (salaire +13ème mois +primes), ce qui pourrait concerner une trentaine de personnes (en cas d’absence de primes).

Bel effort me direz-vous ? En effet, la direction a ajouté 1 mois de salaire de Jonas Prising, mais nous ne sommes pas « 300 » mais 3500 et nous ne nous sentons pas l’âme de sacrifiables.

Lors de la NAO, nous devons parler salaire, temps de travail et partage de la valeur. Pour ce dernier item, nous avons eu l’impression de discuter avec Maître Folace et sa célèbre citation « Touche pas au grisbi…...» car proposer une enveloppe d’environ 2 millions d’€uros, alors que le résultat net de l’entreprise est de 145 millions d’€uros, après impôts et redevance de marque payée (de plus de 23 millions d’€uros), est selon nous, CFE-CGC,

« Une Proposition Indécente ».

Alors, pour vous, quel est le titre de la NAO 2018 ?

Envoyez-nous vos propositions à :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléchargez le tract en pdf

2018  cfe-cgc Manpower   design by BIG MOUSTACHE