image1 image1 image1

La CFE-CGC signataire de l’Accord National Interprofessionnel sur la formation professionnelle

Lors de son comité directeur du 5 mars, la CFE-CGC a décidé à une large majorité de signer l’accord national interprofessionnel sur la formation professionnelle.

En effet la CFE-CGCporté beaucoup d’éléments dans cette négociation et la plupart ont été pris en compte.

L’accord sur la formation professionnelle :

  • Met en place un conseil en évolution professionnelle (CEP) financé de manière pérenne.
  • Renforce les droits des actifs en majorant de manière significative le compte personnel de formation (CPF), qui passe d’un droit de 24h par an à 35h, ce droit étant entièrement à la main des individus.
  • Garde un fond de transition professionnelle mutualisé pour ceux qui souhaitent se réorienter au cours de leur vie professionnelle.
  • Instaure le principe de négociations de branches et d’entreprises pour abonder le CPF des salariés afin d’encourager le co-investissement dans les compétences.
  • Renforce le pouvoir des branches professionnelles tant sur les observatoires prospectifs des métiers et des compétences que sur les certifications, avec des moyens prévus pour assurer ces missions.
  • Transforme fortement le paysage de l’alternance, en actant le passage à un paiement au contrat des centres de formation professionnelle (CFA) et un rapprochement des contrats d’apprentissage et de professionnalisation.
  • Renforce la qualité, la gouvernance et la coordination de toutes les instances de la formation professionnelle avec une efficience fortement améliorée.

L’annonce de la ministre du 5 mars 2018 modifie la gouvernance et la gestion financière prévues dans l’accord national interprofessionnel. Après sa signature, la CFE-CGC appelle les autres partenaires sociaux signataires à une rencontre dès cette semaine pour analyser ensemble les conséquences de l’annonce faite ce jour sur l’accord qui vient d’être signé. 

NÉGOCIATION ANNUELLE OBLIGATOIRE SUR LES SALAIRES - 1ÈRE RÉUNION

fotolia 124393350

 

 

«L’important est de participer» disait Pierre de Coubertin... En cette période olympique on peut dire que la maxime convient assez bien à cette 1ère réunion de NAO 2018.

Lire la suite...

INFORMATION CONFEDERALE - Interview de rentrée de François Hommeril

unnamed

unnamed

 

« Traiter en profondeur la question du bien commun que représente l’entreprise dans la société »

Passée une riche année 2017 marquée par les fortes progressions de la CFE-CGC, François Hommeril adresse ses vœux aux adhérents et fixe les grandes priorités du syndicat de l’encadrement pour 2018. Le président confédéral fait également le point sur les grands dossiers de l’agenda social : négociation sur la définition de l’encadrement, réformes de l’assurance chômage, de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’objet social de l’entreprise. Entretien.

Lire la suite...

Avis du CCE sur les orientations stratégiques 2018

avis-CCE

Le CCE regrette le calendrier serré dans lequel s’inscrit cette information consultation. Il aurait été bien préférable de consacrer un temps plus long aux échanges et à la concertation sur ce sujet important que sont les orientations stratégiques. Nous demandons à la direction de bien vouloir prévoir une présentation par Secafi de son rapport devant le nouveau CCE après le second tour des élections professionnelles. Cette présentation est en effet déterminante pour permettre aux nouveaux élus de bien comprendre les enjeux de Manpower dans son marché pour les trois prochaines années.

Lire la suite...

La CFE-CGC aujourd'hui

La Confédération Française de l'Encadrement CGC est composée de fédérations et de syndicats professionnels. Elle est représentée au niveau de l'entreprise par la section syndicale, conformément à la loi du 27 décembre 1968.

La section syndicale fait partie d'un syndicat professionnel déterminé en fonction de sa branche d'activité (par exemple : la métallurgie, la chimie, la banque...). C'est au syndicat qu'il appartient de rendre effective l'adhésion, de remettre la carte syndicale, d'encaisser la cotisation et d'apporter informations et conseils, sur tous les problèmes de la branche professionnelle.

La Confédération regroupe :

  • 18 unions régionales (UR),
  • 96 unions départementales (UD)
  • + 200 unions locales (UL)
  • 27 fédérations,
  • 230 syndicats fédérés,
  • + 10 000 sections syndicales

En 2016, la CFE-CGC comptait 170 000 adhérents.

 

2018  cfe-cgc Manpower   design by BIG MOUSTACHE