image1 image1 image1

Quel cinéma ! Négociation Annuelle Obligatoire

CFECGC-NAO-mars2018-WEB-1

Mais quel pourrait être le titre de la NAO 2018 ? « Tout ça… pour ça » ? ou bien « L’Arnaque » ?
A vous de choisir à la lecture de ces quelques lignes.

1ère réunion, le 14 février, pas vraiment le début d’une « Love Story » entre la direction et les Organisations Syndicales. Notre DRH nous a récité sa sempiternelle litanie sur les résultats bons mais pas tant que cela de Manpower, bien moins bons que la profession en fait ; que nos concurrents directs avaient de meilleurs résultats, que nous avions fait des efforts de productivité mais qu’il fallait en faire de nouveau en 2018 afin d’atteindre nos objectifs de rentabilité. Il nous a expliqué que Manpower ne pouvait se satisfaire de 165 millions d’€uros de résultat… et à partir de là nous avions compris que l’on se dirigeait tout droit vers « Et pour quelques dollars de plus » plutôt que vers « La ruée vers l’or », et nous n’étions pas à l’Ouest... En tout cas pas loin.

Lire la suite...

Le détail du "big bang" de la formation professionnelle décidé par le gouvernement

Il était annoncé et est désormais officialisé. Il y aura bien un réel bouleversement du système de formation professionnelle, tant dans sa gouvernance reprise en main par l’État que dans son fonctionnement et son financement qui reposeront davantage sur l'initiative individuelle. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a dévoilé le 5 mars 2018 ses arbitrages concernant cette nouvelle réforme, la quatrième en 14 ans, après la proposition d'un accord négocié dans l'urgence par les partenaires sociaux. Création d'une agence publique fusionnant Cnefop, Copanef et FPSPP, voire la CNCP, transfert de la collecte à l'Urssaf, transformation des Opca en opérateurs de compétences par filière, valorisation en euros du CPF, refonte du CEP avec des prestataires sélectionnés par appels d'offres... Le pari de l'exécutif : proposer un dispositif simplifié et plus "agile" à l'horizon 2020.

 

Lire la suite...

La CFE-CGC signataire de l’Accord National Interprofessionnel sur la formation professionnelle

Lors de son comité directeur du 5 mars, la CFE-CGC a décidé à une large majorité de signer l’accord national interprofessionnel sur la formation professionnelle.

En effet la CFE-CGCporté beaucoup d’éléments dans cette négociation et la plupart ont été pris en compte.

L’accord sur la formation professionnelle :

  • Met en place un conseil en évolution professionnelle (CEP) financé de manière pérenne.
  • Renforce les droits des actifs en majorant de manière significative le compte personnel de formation (CPF), qui passe d’un droit de 24h par an à 35h, ce droit étant entièrement à la main des individus.
  • Garde un fond de transition professionnelle mutualisé pour ceux qui souhaitent se réorienter au cours de leur vie professionnelle.
  • Instaure le principe de négociations de branches et d’entreprises pour abonder le CPF des salariés afin d’encourager le co-investissement dans les compétences.
  • Renforce le pouvoir des branches professionnelles tant sur les observatoires prospectifs des métiers et des compétences que sur les certifications, avec des moyens prévus pour assurer ces missions.
  • Transforme fortement le paysage de l’alternance, en actant le passage à un paiement au contrat des centres de formation professionnelle (CFA) et un rapprochement des contrats d’apprentissage et de professionnalisation.
  • Renforce la qualité, la gouvernance et la coordination de toutes les instances de la formation professionnelle avec une efficience fortement améliorée.

L’annonce de la ministre du 5 mars 2018 modifie la gouvernance et la gestion financière prévues dans l’accord national interprofessionnel. Après sa signature, la CFE-CGC appelle les autres partenaires sociaux signataires à une rencontre dès cette semaine pour analyser ensemble les conséquences de l’annonce faite ce jour sur l’accord qui vient d’être signé. 

NÉGOCIATION ANNUELLE OBLIGATOIRE SUR LES SALAIRES - 1ÈRE RÉUNION

fotolia 124393350

 

 

«L’important est de participer» disait Pierre de Coubertin... En cette période olympique on peut dire que la maxime convient assez bien à cette 1ère réunion de NAO 2018.

Lire la suite...

INFORMATION CONFEDERALE - Interview de rentrée de François Hommeril

unnamed

unnamed

 

« Traiter en profondeur la question du bien commun que représente l’entreprise dans la société »

Passée une riche année 2017 marquée par les fortes progressions de la CFE-CGC, François Hommeril adresse ses vœux aux adhérents et fixe les grandes priorités du syndicat de l’encadrement pour 2018. Le président confédéral fait également le point sur les grands dossiers de l’agenda social : négociation sur la définition de l’encadrement, réformes de l’assurance chômage, de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’objet social de l’entreprise. Entretien.

Lire la suite...

2018  cfe-cgc Manpower   design by BIG MOUSTACHE